Le silence de Mélodie

Par Jean-François Tremblay, enseignant et grand lecteur
 
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
En quelques mots…
Comment Mélodie peut-elle se faire accepter et montrer sa normalité alors qu'elle est prisonnière d'un corps handicapé, incapable de parler, et que tout le monde la croit « attardée »?

Mélodie adore les mots. Depuis qu'elle est toute petite, par les histoires, les chansons et les « discussions » avec ses parents, elle les absorbe comme une éponge. Toutefois, malgré cet amour pour l'apprentissage, elle n'a toujours pas prononcé un seul mot de sa vie... et elle a 11 ans!

C'est que Mélodie est atteinte de paralysie cérébrale. Elle est clouée sur son fauteuil roulant, ne peut se déplacer ou manger seule, bave, fait de drôles de bruits et gestes et ne peut se tenir droite. Depuis sa petite enfance, médecins et enseignants la jugent – à tort – déficiente intellectuelle. C'est donc en écoutant jour après jour des leçons sur l'alphabet ou des films abrutissants que Mélodie grandit à l'école.

Certaines personnes plus allumées croient néanmoins en elle. « Je sais que Mélodie me comprend! » Elle rit toujours pile à la chute des blagues, elle passe des heures devant des émissions scientifiques et elle apprécie les lectures de livres difficiles. Parmi ceux-ci, il y a ses parents, une enseignante en particulier et une éducatrice, mais surtout, il y a sa voisine, Mme V., qui la pousse toujours plus loin et lui démontre beaucoup d'amour. Inspiré par Stephen Hawking, son entourage finit par remplacer sa vieille tablette de communication par un ordinateur capable de parler pour elle. C'est un nouveau départ!

Armée de sa tablette verbale et de son courage, Mélodie intègre tranquillement les classes régulières. Elle y rencontre entre autres Rose, qui semble être la seule élève compatissante (mais encore!), ainsi que Claire et Molly, détestables à son égard. Et entre ces trois filles, entre la pitié et les moqueries, Mélodie tente de faire sa place à part entière.

Le silence de Mélodie est un roman réaliste écrit à la première personne qui porte sur la différence et l'acceptation. Véritable succès aux États-Unis depuis 2010, il a été traduit en français en 2015. Il convient aux lecteurs intermédiaires de 10 ans et plus.

L'avis de Jean-François

Ça faisait longtemps que j'avais écrit sur un roman qui n'est pas une nouveauté, mais après ma lecture du Silence de Mélodie, je me suis dit que ce récit était tellement puissant qu'il fallait en parler. Ce qui explique sa force, c'est d'abord l'intensité de l'idée de départ. S'imaginer sans aucune autonomie, intelligent mais prisonnier d'un corps qui ne répond pas, est totalement terrifiant. L'autrice le rend bien et crée plusieurs évènements évocateurs. Je pense entre autres à la fois où la petite Mélodie tente désespérément de sauver son poisson pour ensuite se faire accuser de l'avoir tué. Elle ne peut même pas s'expliquer. Quelle frustration! À travers toutes ses péripéties, de ses premiers pas à ses 11 ans, on réussit, un tant soit peu, à imaginer tout le courage supplémentaire que son handicap requiert. Et puis, quand les gens comprennent la valeur intellectuelle de Mélodie, quand elle peut enfin parler grâce à son ordinateur, son quotidien s'améliore grandement – même si on se rend compte qu'au final, chacun aura toujours ses défis à relever.

S'il est très satisfaisant de voir Mélodie s'élever de son groupe composé principalement d'enfants avec des handicaps intellectuels, j'ai apprécié les réflexions que suscite le roman par rapport à ces derniers. Malgré leurs limites, ces enfants déploient des qualités humaines fondamentales, telles la compassion, l'humour ou l'affection. L'autrice les oppose-t-elle aux enfants des classes normales, qui ont beaucoup plus de difficultés à accepter la différence? Pas nécessairement – ce serait trop facile! Même si certains sont bien plus sympathiques que d'autres, Sharon M. Draper présente des personnages crédibles puisque nuancés, chacun pouvant décevoir ou impressionner. Les motivations humaines sont complexes, et on le sent bien. Quant à la finale, on est loin du rose bonbon américain traditionnel. Alors que je pensais avoir fait le tour et avoir prédit la fin, celle-ci surprend et amène plus de questions que de réponses sur la vie, l'amitié et la différence. En bref, Le silence de Mélodie est une lecture à la fois prenante et stimulante!  


Billet publié le 18 novembre 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Le silence de Mélodie
Sharon M. Draper
●●●●○
Jean-François a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Le silence de Mélodie
Sharon M. Draper