Pourquoi les princesses devraient-elle toujours être tirées à quatre épingle ?

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
  • Titre : Pourquoi les princesses devraient-elles toujours être tirées à quatre épingles ?
  • Auteur : Jo Witek
  • Illustrateur : Maurèen Poignonec
  • ISBN : 9782362662706
  • Éditeur : Talents Hauts
  • Année de publication : 2019
  • Nombre de pages : 72 pages
  • ✓ Disponible au Québec
  • ✓ Disponible hors Québec
  • Échelon de difficulté :
  • Âge : 7 ans et plus
  • Genre : Conte
  • Mots-clés : Princesse, Royaume, Féminisme, Égalité,
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
En quelques mots…
Connais-tu des contes de fées ? Commencent-ils tous par « Il était une fois » ? Et si on changeait un peu les choses ?

C’est l’heure du conte et les enfants sont prêts à écouter l’histoire de leur bibliothécaire. Mais aussitôt que Lise commence, « Il était une fois un roi, une reine et une princesse qui vivaient dans un royaume », une petite voix se fait entendre : « Qu’est-ce qu’un royaume ? Et est-ce que ça existe encore, les rois, les reines et les princesses ? » Décidément, cette histoire ne plait pas à tous les spectateurs. Ils la trouvent trop classique. Et puis, pourquoi les princesses devraient-elles toujours se marier ? Et pourquoi forcément avec un prince ? Lise s’énerve un peu devant ces questions qui l’empêchent d’avancer, mais les questionnements qui sont exprimés pourraient bien faire bifurquer le récit…

Avec cette histoire amusante et résolument moderne, Jo Witek met le doigt sur les éléments des contes de fées qu’on accepte un peu trop souvent sans poser de questions. Avec une mise en page éclatée, qui allie récit classique, questionnements et même devinettes, ce livre s’adresse à tous les lecteurs, dès 7 ans !

L’avis de Sophie

Le titre décoiffe déjà, la mise en page originale interpelle et j’aime beaucoup la façon de Jo Witek de mettre en lumière les éléments que l’on accepte « parce que ça a toujours été comme ça », mais qui peuvent changer. Toutefois, la première page de gauche, qui relève le fait que c’est une dame de la bibliothèque qui lit et où l’on demande pourquoi les messieurs « n’aiment-ils pas les livres ? Le rêve ? La magie ? Ni la poésie ? » m’a laissé un peu sceptique. D’entrée de jeu, pourquoi attaque-t-on ainsi ? Et si c’est un homme, justement, qui lit le récit, aura-t-il envie de continuer ? Mais bon, je suis passée par-dessus (oui, c’est vrai qu’ils sont moins, surtout en bibliothèque, mais pour moi il faut encourager ceux qui le font plutôt que de taper sur tout le monde) et la suite m’a vraiment réjouie. En fait, dès qu’on entre dans le vif du sujet, les contes de fées qu’on raconte aux enfants sans trop se questionner et qui véhiculent souvent de drôles de messages, c’est un récit juste parfait.

À la fois pour le ton des questions des spectateurs, pour les réponses de la bibliothécaire et pour le côté complètement décalé de cette histoire qui glisse du conte classique vers un récit atypique qui aborde le respect de soi, la notion d’équité et la nécessité de se défaire de certaines traditions. Jo Witek s’élève contre les stéréotypes (on parle des princesses, oui, mais aussi des différences entre riches et pauvres, par exemple) et donne les clés à ses lecteurs pour questionner un monde qu’on leur présente parfois sans alternative : qui a décidé qu’on ne pouvait pas changer les histoires ?

En complément du texte, les illustrations de Maurèen Poignonec se font tantôt mignonnes, tantôt délurées, et sont particulièrement expressives (mention spéciale à la bibliothécaire) et amusantes (fabuleuse princesse Zoé !).

Le petit plus ? Ce récit est très chouette à lire en version interactive, alors que les plus jeunes peuvent s’amuser à « jouer » les spectateurs et à interrompre le narrateur. Ici, ce fut un succès !  

Merci à Talents hauts pour le service de presse !

Billet publié le 16 décembre 2019.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

Pourquoi les princesses devraient-elle toujours être tirées à quatre épingle ?
Jo Witek
●●●●○
Sophie a aimé ce livre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
Pourquoi les princesses devraient-elle toujours être tirées à quatre épingle ?
Jo Witek