La seizième clé

Par Sophie Lit, Lectrice compulsive et rédactrice en chef
 
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
     
  • Partager ce billet
     
  • Fiche technique
●●●○○
Sophie a apprécié ce livre
En quelques mots…
Oswald n'a jamais su qu'il était prisonnier d'Hemyock. Pour lui, le ballet de ses serviteurs, l,absence de ses parents, l'impossibilité de sortir du domaine, tout cela est normal. Mais si ce n'était pas le cas?

Oswald ne connait qu’Hemyock et son quotidien : sa chambre richement meublée, le personnel qui se dévoue à son service, Monsieur Aspen qui vient lui enseigner pour lui permettre de développer ses capacités extraordinaires et le jardin. Chaque année est aussi ponctuée d’une cérémonie de remise de clé. Et à l’aube de ses seize ans, s’il ne s’interroge pas du tout sur l’absence de ses parents ou encore l’impossibilité pour lui de sortir du domaine, Oswald se demande bien ce que la seizème porte révèlera. C’est alors qu’une jeune fille apparait dans sa chambre et lui offre des oreillettes qui lui montrent qu’on le manipule pour qu’il ne pose pas de question. Et lui ouvre les yeux sur ce qu’est vraiment Hemyock . Du moins ce qu’elle en sait. Parce que le mystère est encore grand…

Éric Senabre entraine ses lecteurs dans un univers dont les contours sont flous et malléables avec ce récit qui verse dans la science-fiction et l’histoire au fil de l’aventure. Pour grands lecteurs !

L'avis de Sophie

Éric Senabre est un habitué des histoire touffues et complexes qui jouent à la fois avec le mystère, la philosophie et la psychologie. C’est encore le cas ici. La seizième clé est un roman bien particulier qui joue avec les concepts d’univers parallèles et de dissonances, et qui entraine ses personnages comme ses lecteurs dans un monde aux contours flous avec lesquels il est possible de jouer. Si l’accroche fonctionne très bien (de l’extérieur, l’univers d’Oswald est tout de suite étrange et le lecteur comprend avant l’adolescent que quelque chose cloche), il y a quelques moments de flottement, où les personnages se cherchent et nous aussi. N’empêche, l’auteur a su créer une intrigue avec de multiples rebondissements et des révélations pour le moins surprenantes quand vient le temps d’expliquer ce qu’est vraiment qu’Hemyock.

En bref ? Un récit de science-fiction différent. Jusqu’où est-on prêt à aller pour sauver une partie de l’humanité ?

Merci aux éditions Didier Jeunesse pour le service de presse ! 

Billet publié le 15 janvier 2020.

Vous avez aimé le billet ? Procurez-vous le livre…

La seizième clé
Éric Senabre
sur leslibraires.ca.
Vous avez trouvé une faute ? Oui, cela arrive. N'hésitez pas à me la signaler à sophie@lpplt.com et je la corrigerai ! Merci et bonne lecture ! :-)

Ajoutez votre voix à la conversation

Nouveau commentaire

(ne sera pas affiché)
Votre commentaire :

Ce site aime la langue française, merci de ne pas trop la maltraiter dans votre commentaire.
ANTI-SPAM : Combien font 2-1, écrit en lettres ?
Réponse : (indice : entrez un chiffre inférieur à deux)
• • • •
La seizième clé
Éric Senabre